Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Afin de donner sa pleine portée au fonds de solidarité, la deuxième loi de finances rectificative pour 2020 prévoit la neutralité fiscale et sociale des aides versées par ce dernier.

Neutralité fiscale des aides versées par le fonds de solidarité
 

L’article 1 de la deuxième loi de finances rectificative pour 2020 prévoit que les aides versées par le fonds de solidarité sont exonérées d'impôt sur les sociétés, d'impôt sur le revenu et de toutes les contributions et cotisations sociales d'origine légale ou conventionnelle.

En outre, il n'est pas tenu compte du montant de ces aides pour l'appréciation des limites prévues dans le cadre des régimes suivants :
- micro-BIC (CGI, art. 50-0) ;
- micro-BA et simplifié agricole (CGI, art. 69) ;
- micro-BNC (CGI, art. 102 ter) ;
- exonération des plus-values de cession d’éléments d’actif en fonction des recettes (CGI, art. 151 septies) ;
- régime simplifié d’imposition des BIC (CGi, art. 302 septies A bis).

Ces mesures entrent en vigueur à une date fixée par décret qui ne peut être postérieure de plus de 15 jours à la date de réception par le Gouvernement de la décision de la Commission européenne permettant de les considérer comme conformes au droit de l'Union européenne en matière d'aides d'Etat.

Source : actualitedudroit.fr

 

https://www.assistant-juridique.fr/entreprise_difficulte.jsp

 

Articles sur le même sujet :

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :